belgium-referencement.eu

Bien débuter en SEO, le lexique du référencement

Bien débuter en SEO, le lexique du référencement

technique seo

Un site Web est voué à l’échec sans une bonne visibilité. Son avenir dépend essentiellement du référencement. Il faudra faire en sorte que les internautes puissent le retrouver facilement en passant par les moteurs de recherche, mais également les médias sociaux. Voici quelques notions de base pour rencontrer du succès dans la création réseau de sites.

Le principe du référencement naturel ou SEO

Google détient actuellement plus de 93 % du marché des recherches en ligne. Tout site Internet qui souhaite avoir une quelconque visibilité doit passer par cette plateforme. Les pages devraient être indexées, c’est-à-dire reconnues et classées par des robots spécialement conçus à cet effet. Scannant des millions d’URL par minutes, les algorithmes hiérarchisent des milliards d’informations. Baptisés Panda, Pinguin ou Phantom, ces programmes élaborés par l’équipe de Larry Page savent reconnaître les contenus les plus pertinents par rapport à un mot clé ou une expression saisie par l’utilisateur de Google. L’affichage sur les résultats (SERP) dépend de différents critères, dont l’unicité des textes, le temps de chargement, l’ergonomie sur écran mobile et bien d’autres. La SEO ou Searching Engine Optimisation consiste à trouver moyen de se conformer aux exigences des algorithmes pour apparaître en première page. Le volet payant ou SEA reste également possible. Puis, il est aussi conseillé d’explorer les réseaux sociaux grâce à des techniques dites SMO.

Quelques techniques pour être visible sur Google

Chercher une visibilité sur la Toile reste un travail de longue haleine. Les référenceurs mènent de véritables chantiers qui ne se terminent presque jamais. Dans tous les cas, il faut utiliser les techniques de référencement naturel à bon escient. Pour séduire les robots indexeurs de Google, il faudra se conformer à environ 200 recommandations. Bien choisir les mots clés serait un bon début. Les termes peuvent prendre la forme de « longue traîne » pour se rapprocher de la formulation naturelle de l’internaute. Il est loin le temps où les pages étaient bardées de keywords primaires, secondaires, etc. La firme de Mountain View veut avant tout promouvoir l’expérience client. L’occurrence est à réduire au minimum. Puis, il faudra davantage travailler sur un champ lexical défini. Pour la PageRank, l’éditeur doit soigner les balises et les métadonnées. Cela dit, l’attention devrait surtout être portée sur la qualité des contenus. Il vaut mieux mettre en ligne des articles uniques et avec une forte valeur ajoutée pour le lecteur.

Les méthodes conventionnelles et le black hat SEO

À l’instar de la création de réseau de sites, diverses techniques SEO permettent d’accroître la visibilité d’un portail Web. Les référenceurs gèrent une véritable campagne de landing page. Ce sont des contenus satellites dont l’unique but est de rediriger vers l’accueil. Il est aussi possible de collaborer avec de tiers éditeurs. Parfois, il suffit de demander gentiment aux autres de parler de soi et de rendre le même service. Puis, il est toujours envisageable de payer pour avoir des backlinks pertinents. Enfin, les éventualités sont multiples. Il faudra juste éviter de tomber dans le black hat. Ce dernier englobe toutes les pratiques douteuses qui visent à tout prix à gagner en popularité sur le Web. À titre d’exemple, la duplication de contenus constitue une astuce que Google réprimande. Les sites qui s’adonnent à cette ruse tombent dans la liste noire du moteur de recherche ou sont tout simplement bannis.

admin

Laisser un commentaire